Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4. Parfois

Publié le par Kévin

Parfois je me dis que je ne serai jamais moi, que c'est impossible, que je n'en ai pas la force. Ni l'envie. 


Parfois je me dis que le monde est triste. Et parfois, tristement, je me dis que s'il ne l'était pas, il ne serait pas intéressant. Sans tristesse, y'aurait-il le désir de lui échapper, y'aurait-il le moindre désir, la moindre envie?


Parfois je me dis que rien n'est vrai. Le ciel, les fleurs, rien n'a de couleurs, ce n'est qu'une interprétation des signaux envoyés par la rétine qui reçoit telle ou telle longueur d'onde lumineuse. La couleur, le son, le troucher, des ondes. Que des ondes. Parfois je me dis que tout est d'ondes. Le monde ne serait qu'interactions entre ondes. L'homme ne serait qu'un parasite dans l'harmonie de ces ondes. Un parasite ou l'instrument principal?


Parfois je me dis que l'illusion est encore le meilleur moyen de voir. Que la vérité n'est belle que tronquée et qu'entière elle nous rebuterai. Parfois je me dis que je suis idiot. Parfois je mle dis qu'une partie vaut mieux que le tout, qu'un exemple vaut mieux qu'une théorie omnisciente.


J'adore les paradoxes, le paradoxe du menteur, le paradoxe de la fourmis, le paradoxe du singe savant, le paradoxe de l'écrivain, et autres.


Parfois je me dis que je pense parfois un peu trop.


Parfois je me dis que je pense n'importe-fcoznozpozni-kiejoie-judkiodzoi-zidf-zefuzf-fizf-ziufgoz-quoi.

Commenter cet article
F
<br /> ah si j'avais su... on peut se dire beaucoup de choses pour améliorer son propre monde<br />
Répondre